Accueil Technologie WeWork serait sur le point de déclarer faillite et les actions s’effondrent

WeWork serait sur le point de déclarer faillite et les actions s’effondrent

0
WeWork serait sur le point de déclarer faillite et les actions s’effondrent


Nous travaillons est sur le point de déposer le bilan (chapitre 11) dans le New Jersey, selon des sources citées par The le journal Wall Street.

Si WeWork dépose effectivement un dossier, cela ne devrait pas être une surprise pour les proches adeptes du ffournisseur d’espace de travail flexible. WeWork a prévenu en août dans son résultat du deuxième trimestre que « Il existe des doutes substantiels quant à la capacité de l’entreprise à poursuivre ses activités. »

L’entreprise est confrontée à un certain nombre de défis depuis des années, alors que la demande pour ses espaces de coworking diminue régulièrement au fil du temps. Ces problèmes se sont aggravés pendant la pandémie de COVID lorsque les entreprises ont abandonné leurs bureaux et les employés ont commencé à travailler à distance. Même si certaines entreprises sont retournées au bureau, l’appétit pour l’espace WeWork n’a pas retrouvé son niveau d’avant la pandémie.

Plus tôt ce mois-ci, WeWork n’a pas payé les intérêts de ses détenteurs d’obligations et s’est vu accorder 30 jours pour effectuer ces paiements, selon un dépôt de titres. Le 30 octobre, WeWork a déclaré avoir entamé des discussions avec « certaines parties prenantes de sa structure de capital », telles que SoftBank et Goldman Sachs, sur l’amélioration de son bilan, tout en prenant des mesures « pour rationaliser son empreinte immobilière ».

En août, la société âgée de 13 ans a annoncé une perte nette de 397 millions de dollars pour le deuxième trimestre sur un chiffre d’affaires de 877 millions de dollars. Alors que les revenus ont augmenté de 4 % d’une année sur l’autre, le PDG par intérim de WeWork, David Tolley, a déclaré à l’époque dans un communiqué : « L’offre excédentaire dans l’immobilier commercial, la concurrence croissante dans les espaces flexibles et la volatilité macroéconomique ont entraîné un taux de désabonnement plus élevé des membres et une demande plus faible que nous. prévu, ce qui entraînera une légère baisse des adhésions.

Les actions de la société étaient en baisse de plus de 47 % après les heures d’ouverture aujourd’hui, s’échangeant à seulement 1,21 $ et atteignant un nouveau plus bas de 52 semaines. Cela a donné à la société une capitalisation boursière de seulement 121 millions de dollars, un contraste frappant avec la valorisation de 47 milliards de dollars qu’elle a atteinte après avoir levé 1 milliard de dollars lors de son cycle de série H dirigé par SoftBank en janvier 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici