Accueil La cyber-sécurité Ingénierie sociale : pirater les esprits sur les octets

Ingénierie sociale : pirater les esprits sur les octets

0
Ingénierie sociale : pirater les esprits sur les octets
Ingénierie sociale : pirater les esprits sur les octets


Dans ce blog, concentrons-nous sur l’intersection de la psychologie et de la technologie, où les cybercriminels manipulent la psychologie humaine par des moyens numériques pour atteindre leurs objectifs.

Notre monde est devenu plus interconnecté au fil du temps, ce qui a donné naissance à une toute nouvelle race de cerveaux criminels : des criminels numériques dotés de profondes connaissances psychologiques qui utilisent la technologie comme champ de bataille ultime pour leurs activités d’ingénierie sociale. Bienvenue dans l’ingénierie sociale – où votre esprit devient le champ de bataille !

Avant la révolution numérique, l’ingénierie sociale se pratiquait en face-à-face et les praticiens de cette forme étaient connus sous le nom d’« escrocs », quel que soit leur sexe. Cependant, aujourd’hui, les cybercriminels utilisent des méthodes psychologiques pour inciter les individus à compromettre leurs systèmes, à divulguer des données sensibles ou à participer involontairement à des activités malveillantes.

Un employé sans méfiance reçoit un e-mail prétendant provenir d’un service d’abonnement officiel pour les logiciels utilisés dans son organisation, l’invitant à se connecter le plus rapidement possible et à éviter que son compte ne soit gelé pour cause d’inactivité. En suivant un lien dans cet e-mail, les menant directement à une fausse page de connexion convaincante, révélant sans le savoir leurs informations d’identification qui permettent à un acteur malveillant d’accéder aux systèmes de l’entreprise et aux données confidentielles. Cette tromperie était un exemple idéal de Compromis de messagerie professionnelle (BEC). Un attaquant a créé un e-mail de phishing urgent destiné à fausser le jugement des employés. Des reconnaissances ont été effectuées au préalable par les acteurs malveillants, de sorte qu’ils possédaient déjà des informations concernant à la fois l’adresse e-mail d’un employé et les applications Web, ce qui rendait l’attaque encore plus efficace.

graphique d'ingénierie sociale

L’ingénierie sociale est l’une des principales stratégies utilisées par les criminels pour tenter d’attaquer nos systèmes. Du point de vue de la sécurité de l’information, l’ingénierie sociale désigne l’utilisation de tactiques psychologiques manipulatrices et de tromperies pour commettre une fraude. Le but de ces tactiques est d’établir un certain niveau de confiance pour convaincre la victime sans méfiance de transmettre des informations sensibles ou confidentielles.

Voici quelques livres qui offrent une gamme de perspectives et d’idées sur le monde de l’ingénierie sociale, de la psychologie qui la sous-tend aux défenses pratiques contre elle. Leur lecture peut vous aider à mieux comprendre les tactiques utilisées par les ingénieurs sociaux et comment vous protéger ainsi que votre organisation.

1. Influence : la psychologie de la persuasion » par Robert B. Cialdini

Le livre classique de Robert Cialdini explore les six principes clés de l’influence : réciprocité, engagement et cohérence, preuve sociale, sympathie, autorité et rareté. Bien qu’il ne soit pas uniquement axé sur l’ingénierie sociale, il fournit des informations précieuses sur la psychologie de la persuasion, très pertinentes pour comprendre et se défendre contre les tactiques d’ingénierie sociale.

2. « L’art de la tromperie : contrôler l’élément humain de la sécurité » par Kevin D. Mitnick

Un ancien hacker devenu consultant en cybersécurité, se plonge dans l’art de la tromperie et de l’ingénierie sociale. Il partage des exemples concrets d’attaques d’ingénierie sociale et fournit des conseils pratiques sur la façon de vous protéger, vous et votre organisation, contre de telles menaces.

3. « Ghost in the Wires : Mes aventures en tant que hacker le plus recherché au monde » par Kevin D. Mitnick Dans cette autobiographie, Kevin Mitnick raconte ses expériences personnelles de hacker et d’ingénieur social. Il offre un point de vue fascinant sur les tactiques utilisées par les pirates informatiques pour manipuler les personnes et les systèmes, mettant ainsi en lumière le monde de la cybercriminalité et de l’ingénierie sociale.

4. « Ingénierie sociale : l’art du piratage humain » par Christopher Hadnagy Résumé: Un guide complet des techniques et stratégies d’ingénierie sociale. Il couvre divers aspects du piratage humain, notamment la collecte d’informations, l’établissement de relations et l’exploitation des vulnérabilités psychologiques. Il s’agit d’une excellente ressource pour ceux qui cherchent à comprendre et à se défendre contre les attaques d’ingénierie sociale.

5. « No Tech Hacking : Un guide sur l’ingénierie sociale, la plongée dans les poubelles et le surf sur les épaules » par Johnny Long, Jack Wiles et Scott Pinzon

Explorez les méthodes d’ingénierie sociale low-tech et non numériques, notamment la plongée dans les poubelles, l’intrusion physique et l’écoute clandestine. Il fournit des informations sur la manière dont les attaquants peuvent exploiter les vulnérabilités physiques et propose des contre-mesures pour se protéger contre de telles tactiques.

6. « Phishing Dark Waters : les côtés offensif et défensif des e-mails malveillants » par Christopher Hadnagy et Michele Fincher

En se concentrant spécifiquement sur les attaques d’ingénierie sociale par courrier électronique, ce livre examine en détail les techniques de phishing. Il fournit un aperçu des tactiques utilisées par les attaquants pour inciter les individus à révéler des informations sensibles et propose des conseils sur la manière de se défendre contre les menaces de phishing.

7. « Le jeu de la confiance : pourquoi nous tombons dans le piège… à chaque fois » par Maria Konnikova

Bien qu’il ne traite pas exclusivement de l’ingénierie sociale, ce livre se penche sur la psychologie de la tromperie et les raisons pour lesquelles les gens sont souvent victimes d’escroqueries et d’escroqueries. Il fournit des informations précieuses sur les vulnérabilités de la cognition et du comportement humains exploitées par les ingénieurs sociaux.

La réussite des cyberattaques dépend de plus en plus de l’interaction humaine. Les acteurs menaçants utilisent la psychologie pour exploiter les vulnérabilités et compromettre les systèmes. Avec une sensibilisation, une formation, des politiques et des procédures suffisantes, les organisations peuvent se protéger contre ces attaques insidieuses en se tenant au courant des vulnérabilités émergentes grâce à des sessions de formation, des politiques et des procédures ainsi qu’à leur évaluation régulière par du personnel qualifié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici