Accueil Apple Daytona veut être un GitHub Codespaces de niveau entreprise

Daytona veut être un GitHub Codespaces de niveau entreprise

0
Daytona veut être un GitHub Codespaces de niveau entreprise


Une nouvelle entreprise entreprend de « combler le vide d’entreprise » laissé par GitHub Codespaces », avec une plate-forme qui permet aux entreprises de regrouper tous leurs efforts en matière d’environnement de développement en interne.

Le codage basé sur le cloud fait fureur, une tendance qui s’est accélérée ces dernières années avec l’introduction des environnements de développement intégrés (IDE) basés sur un navigateur. tels que les espaces de codes GitHub, GitPodet récent débutant du club de licorne Replit. En vérité, le mouvement des IDE cloud évolue depuis un certain temps, avec de nombreux acteurs travaillant à déplacer les outils de développement hors site.

Un cette société a été Codeanywherenée en 2013 d’un projet initialement monté en Croatie appelé PHPAnywhere. Codeanywhere est quelque chose qui s’apparente à un Google Docs pour les développeurspermettant aux codeurs de différents endroits d’écrire et d’exécuter du code de manière collaborative directement à partir d’un navigateur.

Codeanywhere en action

Codeanywhere en action Crédits images: Coder n’importe où

Avance rapide jusqu’en 2023 et l’équipe derrière Coder n’importe où sont de retour avec une nouvelle entreprise appelée Daytonaqui reprend leurs connaissances antérieures et les applique à un nouveau produit auto-hébergé qui permet aux entreprises de gérer leur environnement de développement entièrement en interne, plutôt que de s’appuyer sur une infrastructure tierce.

« Nous avons beaucoup appris avec Codeanywhere, nous étions essentiellement le premier – à notre connaissance – produit de développement cloud », a déclaré à TechCrunch le co-fondateur et PDG de Daytona, Ivan Burazin. « Nous avons parcouru plusieurs itérations pour créer notre propre IDE cloud et notre infrastructure sous-jacente, et nous avons beaucoup appris au cours de ce processus, principalement sur ce qu’il ne fallait pas faire. »

En interne

Bien qu’une interface soit essentielle pour écrire du code, les développeurs doivent exécuter ce code pour voir comment (ou si) il fonctionne – et cela nécessite une infrastructure, telle que des bases de données, des paramètres, des installations d’exécution, etc. Cela peut devenir particulièrement complexe si un développeur a plusieurs projets en cours d’exécution simultanément, car il devra désinstaller, réinstaller et reconfigurer diverses facettes de ses outils locaux – et c’est ce dont Daytona s’occupe, tout en permettant aux entreprises de tout gérer entièrement. sous leur propre toit.

Ainsi, un développeur vérifierait son projet avec Daytona plutôt que sur sa machine locale, Daytona lisant l’intégralité de la configuration du projet et installant tout tout en présentant à l’utilisateur l’éditeur de son choix et en s’assurant que tous les paramètres et installations sont présents et corrects.

« De cette façon, les développeurs peuvent se lancer directement dans le codage de leur projet », a déclaré Burazin.

Le développement de logiciels basés sur le cloud offre de nombreux avantages en termes d’accessibilité et de collaboration, mais toutes les entreprises ne sont pas satisfaites de se lancer à fond dans le cloud : des problèmes de sécurité et de confidentialité se posent souvent, en particulier dans les entreprises opérant dans des secteurs hautement réglementés. Ainsi, alors que Codeanywhere servait davantage d’interface avec son environnement de développement hébergé dans le cloud, Daytona est essentiellement le moteur et les outils derrière cela : les entreprises hébergent Daytona sur site et s’intègrent à un IDE local, qu’il s’agisse de VS Code, RubyMine, PHPStorm ou autre. autre.

Daytona

Daytona Crédits images: Daytona

On pourrait dire que Daytona allie certains des avantages du cloud avec la sécurité inhérente du local. Par exemple, l’évolutivité est ici un argument de vente important, les développeurs pouvant allouer plus de ressources telles que la RAM ou le processeur via l’installation Daytona sur site, tout en étant également capables de faire tourner plusieurs environnements en même temps.

Mais plus encore, Daytona promet d’améliorer la vitesse des développeurs, c’est-à-dire la rapidité avec laquelle ils sont capables de corriger ou d’expédier du nouveau code. Pour ce faire, il standardise les environnements de développement, ce qui signifie que les développeurs passent moins de temps à manipuler les configurations et plus de temps à coder et à résoudre les problèmes tangentiels.

« Pour les entreprises, cela se traduit par une mise sur le marché plus rapide, des logiciels de meilleure qualité et, en fin de compte, de meilleurs résultats financiers », a déclaré Burazin. « Il ne s’agit pas seulement de commercialiser les produits plus rapidement, mais également de garantir que le processus de développement est efficace, gérable et évolutif, ce qui, à long terme, constitue selon nous un avantage concurrentiel substantiel.

Itération

Pendant que Daytona tranquillement lancé début septembrela société a annoncé aujourd’hui avoir levé 2 millions de dollars en financement de pré-amorçage, avec un grand nombre de sociétés de capital-risque et d’investisseurs providentiels jetant leurs finances dans le pot – notamment 500 Global, Tiny.vc, Silicon Gardens, Darkmode VC, Firestreak et ses fondateurs. provenant de sociétés d’outils de développement renommées telles que Postman, Honeycomb, Sentry, Supabase et Netlify, entre autres.

Actuellement en version bêta fermée, Daytona travaille avec une poignée de premiers clients tout en itérant le produit. À terme, il fonctionnera sur un modèle par siège sous une licence commerciale, bien qu’il proposera également une licence non commerciale avec certaines restrictions en place.

« Ce [first] Cette phase est cruciale car elle nous aide à obtenir des informations et des commentaires de première main, garantissant que Daytona est peaufinée et prête à démarrer », a déclaré Burazin. »

Quant à Codeanywhere, eh bien, les fondateurs sont essentiellement à fond sur Daytona, ce qui laisse leur ancienne entreprise quelque peu dans les limbes. En termes simples, ses jours sont – plus que probablement – ​​comptés.

« Nous avons embauché des ingénieurs dédiés pour maintenir Codeanywhere afin d’honorer ses engagements exceptionnels et de l’aider à trouver de nouvelles solutions pour les utilisateurs actuels », a déclaré Burazin. « Nos expériences et nos apprentissages en matière d’infrastructure tournante chez Codeanywhere ont joué un rôle déterminant dans l’élaboration de la vision de Daytona. Grâce à cette expérience, nous sommes convaincus que l’avenir du développement cloud sera piloté par une approche descendante plutôt que ascendante, et qu’il ne sera certainement pas centré sur un éditeur basé sur un navigateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici