Accueil Technologie Cowbell obtient 25 millions de dollars de plus pour continuer à croître comme un gangbuster

Cowbell obtient 25 millions de dollars de plus pour continuer à croître comme un gangbuster

0
Cowbell obtient 25 millions de dollars de plus pour continuer à croître comme un gangbuster


VentureBeat présente : AI Unleashed – Un événement exécutif exclusif pour les leaders des données d’entreprise. Réseautez et apprenez avec vos pairs du secteur. Apprendre encore plus


Sonnaillel’entreprise vieille de quatre ans anciennement connue sous le nom de «Cybercloche» qui propose une surveillance des cybermenaces et une assurance qui aide à couvrir les coûts de ses clients en cas de violation ou de paiement d’un ransomware, a connu une année à succès, enregistrant jusqu’à présent une croissance de 49 % d’une année sur l’autre – et elle ne ralentira pas de sitôt. .

Aujourd’hui, la société basée à Pleasanton, en Californie, a annoncé avoir levé une autre ronde de 25 millions de dollars auprès de Prosperity7 Ventures, le fonds de croissance diversifié d’Aramco Ventures, elle-même filiale du géant pétrolier saoudien Aramco. Cela est d’autant plus remarquable qu’Aramco elle-même a été la cible et la victime de cyberattaques majeures, notamment le plus grand de l’histoire.

De toute évidence, si le fonds de capital-risque de l’une des cibles les plus importantes et les plus attrayantes des cyberattaquants croit en la technologie de Cowbell, l’entreprise doit faire quelque chose de bien.

« La plateforme surveille 38 millions de petites et moyennes entreprises (PME) et traite 15 To de données normalisées et plus de 12 milliards de signaux cumulés », a écrit Jack Kudale, co-fondateur et PDG de Cowbell, en réponse aux questions de VentureBeat envoyées par courrier électronique par un porte-parole.

Événement

L’IA libérée

Une soirée exclusive d’informations et de réseautage sur invitation uniquement, conçue pour les cadres supérieurs d’entreprise supervisant les piles de données et les stratégies.

Apprendre encore plus

Ce que propose Cowbell

Cowbell propose un certain nombre de produits conçus pour répondre aux besoins changeants de ses entreprises clientes et à la taille de leurs opérations, des petites et moyennes entreprises (PME) aux grandes entreprises et conglomérats multinationaux.

À un niveau élevé, la cyberassurance adaptative de Cowbell aligne la couverture et la tarification de la cyberassurance sur le profil de cyber-risque évolutif d’une organisation grâce à une évaluation continue et automatisée des risques, des incitations à la réduction des risques et une gestion des risques en boucle fermée.

Sa cyberassurance adaptative est disponible en trois grandes versions :

  1. Cloche Prime 100 conçu pour couvrir les entreprises qui génèrent jusqu’à 100 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel
  2. Cloche Prime 250 offre une couverture aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel peut atteindre 500 millions de dollars ainsi que « des conseils en matière d’ingénierie des risques et une formation gratuite de sensibilisation à la cybersécurité avec leurs polices ».
  3. Cloche Prime Plus va encore plus haut, pour les multinationales qui nécessitent encore plus de couverture. Il comprend également tout ce que proposent les deux premiers forfaits.

La façon dont Cowbell surveille ses clients pour détecter les cyber-intrusions et teste l’état de préparation de leurs réseaux s’effectue grâce à des algorithmes d’IA et d’apprentissage automatique (ML), qui examinent plus de 1 000 qualités sur les réseaux et les logiciels du client.

En avril, le la société a lancé MooGPTson premier assistant conversationnel d’IA générative alimenté par GPT, destiné à fournir aux clients des réponses rapides à leurs questions sur leurs polices de cyber-assurance Cowbell et leurs évaluations des risques.

« De nouveaux modèles d’IA générative facilitent désormais la réception des soumissions, le co-pilote de souscription et MooGPT pour le service client », a écrit Kudale à VentureBeat. « L’intégration en temps réel du paysage mondial des menaces surveille les vulnérabilités du jour zéro pour fournir des signaux d’alerte précoces aux assurés, ce qui se traduit par une gravité moyenne des sinistres de 140 000 $ et une fréquence moyenne des sinistres < 3 %. La plateforme a encore ajouté de la transparence sur le marché des cyber-risques parmi les courtiers, les assurés, les réassureurs et les comités de sinistres, car ils travaillent tous à partir du même ensemble de données.

La plateforme AI/ML de Cowbell est capable d’attribuer des scores de 1 à 100 dans huit grandes catégories de cybersystèmes de clients qui pourraient être ciblés lors d’une attaque.

Il s’agit notamment de la sécurité des réseaux, de la sécurité du cloud, de la sécurité des points finaux, de la dark intelligence, des mécanismes et processus de transfert de fonds, de la prévention et de la préparation à la cyber-extorsion, de la conformité et des chaînes d’approvisionnement.

Ces scores sont appelés Facteurs de clocheet ensemble, ils forment « un indice de notation qui contribue à l’évaluation du cyber-risque de votre organisation et, par conséquent, à une couverture d’assurance appropriée ».

Image promotionnelle de Cowbell Factors. Crédit : Cowbell.

Les clients peuvent consulter les scores et les recommandations de leurs Cowbell Factors sur la façon de les améliorer dans un tableau de bord visible appelé Informations sur les cloches de vache.

Image promotionnelle du tableau de bord Cowbell Insights pour les clients. Crédit : Cowbell.

Réduire les paiements de ransomware à seulement 26 % des montants initialement demandés

Comme VentureBeat l’a récemment rapporté, les attaques de ransomwares sont en augmentation rapideen hausse de 153 % par rapport à l’année dernière, et « les petites et moyennes entreprises (PME) des secteurs durement touchés, notamment la santé et l’industrie manufacturière, sont les principales cibles ».

Le nombre considérable de ce type de cyberattaques – dans lesquelles des pirates informatiques prennent le contrôle des systèmes informatiques et/ou des données d’une entreprise victime à l’aide de logiciels malveillants et la tiennent en otage en échange de paiements de rançon sous forme de dépôts de cryptomonnaies introuvables – est tel que les experts recommandent même Les PME les acceptent comme inévitables.

Pourtant, Cowbell estime que même si tel était le cas, le montant que les entreprises paient pour récupérer leurs systèmes et leurs données contre les attaquants devrait être inférieur.

À ce titre, l’entreprise vante le fait que « le service dédié d’ingénierie des risques et de gestion des réclamations de Cowbell a empêché les paiements d’extorsion dans plus de 74 % du temps et lorsqu’une rançon doit être payée, elle est réduite à une moyenne de 26 % de la demande initiale. »

Comment Cowbell a-t-il réussi cet exploit ?

« Dans chaque affaire de ransomware, nous travaillons en étroite collaboration avec nos équipes de négociation et d’investigation des ransomwares soigneusement sélectionnées, et sommes actifs dans le processus », a écrit Kudale à VentureBeat. « Grâce à notre expertise et à notre évaluation active, nous sommes en mesure d’identifier les gains d’efficacité et les stratégies, et de fournir des informations permettant d’obtenir le résultat le plus efficace en matière de ransomware. »

En d’autres termes : les experts en cybersécurité de Cowbell suivent de près l’espace des ransomwares ainsi que les groupes et individus responsables des attaques réussies, et s’efforcent d’identifier les montants qui les feront disparaître sans aller trop loin et puiser trop loin dans les réserves de trésorerie et les remboursements des réclamations de l’entreprise.

Ce que Cowbell compte faire avec l’argent

L’objectif principal de Cowbell est désormais de transformer son nouvel investissement en rentabilité.

Comme Kudale l’a écrit à VentureBeat : « Cowbell est sur la voie de la rentabilité opérationnelle. Nous exécutons notre stratégie de croissance rentable en nous concentrant sur nos marchés choisis aux États-Unis et en poursuivant notre expansion au Royaume-Uni, en servant des clients haut de gamme et en nous concentrant sur la productivité de nos canaux, en améliorant notre différenciation sur le marché et en servant nos courtiers et nos clients.

En effet, au Royaume-Uni, Cowbell a lancé une nouvelle version de sa cyberassurance appelée Premier un, qui offre une couverture aux entreprises « dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 250 millions de livres sterling ». Et la société vise des plans de couverture encore plus élevés sur le marché britannique à un moment donné.

Selon Kudale, « le produit Prime One de Cowbell est bien accueilli par le Royaume-Uni [insurance] courtiers, et nous avons constaté une intégration rapide des clients en peu de temps. Tous les services à valeur ajoutée Cowbell sont proposés aux États-Unis et disponibles au Royaume-Uni. Forts de ce succès, nous sommes impatients de monter en gamme au Royaume-Uni à l’avenir. »

La mission de VentureBeat est d’être une place publique numérique permettant aux décideurs techniques d’acquérir des connaissances sur la technologie et les transactions d’entreprise transformatrices. Découvrez nos Briefings.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici