Accueil Robotique Comment les véhicules sans équipage contribuent à lutter contre le changement climatique

Comment les véhicules sans équipage contribuent à lutter contre le changement climatique

0
Comment les véhicules sans équipage contribuent à lutter contre le changement climatique


Écoutez cet article

Exprimé par Amazon Polly

Un aperçu du rôle que les véhicules sans équipage peuvent jouer dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre avec des exemples pour la foresterie, la surveillance des océans et les secours en cas de catastrophe

Par Cloud Ground Control

Parmi tous les défis mondiaux, le changement climatique est l’un des plus urgents. Les chiffres en hausse associés au niveau de la mer, aux émissions de carbone, à la déforestation et aux températures mondiales laissent présager une situation de « code rouge » exigeant une action immédiate. En conséquence, les industries envisagent d’utiliser les technologies émergentes comme approche clé pour gérer et réduire les effets environnementaux qui se produisent de la terre à la mer.

Les véhicules sans équipage sont l’une de ces technologies dotées d’un immense potentiel pour conduire le changement. Cet article explorera leurs rôles et applications dans différentes industries, les opportunités et les défis associés à leur déploiement, et comment leur évolution constante continue d’accélérer les efforts humains de lutte contre le changement climatique.

Les avantages des véhicules sans équipage

Les véhicules sans équipage et les véhicules autonomes fonctionnent sans intervention humaine directe. Ils s’appuient sur des capteurs, l’intelligence artificielle et des systèmes de contrôle pour la navigation et l’exécution des tâches. L’autonomie est obtenue en combinant des technologies telles que la vision par ordinateur, l’apprentissage automatique et des systèmes de contrôle avancés qui permettent au véhicule de percevoir son environnement et de prendre des décisions basées sur des données avec une intervention humaine minimale.

L’autonomie et la construction unique des véhicules sans équipage leur permettent d’atteindre des endroits que les humains ne peuvent pas atteindre, de collecter et d’analyser des informations mieux que l’œil nu, le tout avec un degré de précision et de détail incomparable.

Surveillance et conservation

Les véhicules sans équipage sont de plus en plus utilisés pour la surveillance environnementale et
Efforts de conservation. Ces véhicules sont équipés de divers capteurs pour collecter des données sur un certain nombre de paramètres naturels, notamment les conditions et la composition atmosphériques, la qualité de l’eau, la surveillance de la biodiversité, l’analyse de la végétation, la cartographie géographique, la surveillance du bruit et des vibrations, entre autres. Grâce aux progrès technologiques, les modèles d’IA peuvent désormais analyser les données directement dans le cloud, accessibles et utilisées depuis n’importe où dans le monde avec une connexion cellulaire. Cela permet aux humains de prendre des informations complexes et de prendre des décisions éclairées.

Les véhicules sans équipage ont également le potentiel de protéger les écosystèmes en réduisant la pollution générée par les activités de transport conventionnelles. Par exemple, les véhicules sans équipage peuvent remplacer les navires avec équipage dans des environnements dangereux, lors des inspections de déversements d’hydrocarbures et dans la surveillance des catastrophes naturelles, réduisant ainsi les émissions et le risque de pollution accidentelle que les grands navires avec équipage sont susceptibles d’émettre. De même, l’utilisation de drones aériens à la place de véhicules de surface avec équipage peut réduire les émissions de carbone et permettre un plus grand mouvement.

De la mer à la terre, les drones démontrent leur capacité à lutter contre la déforestation. Le Costa Rica teste actuellement un projet utilisant des drones pour l’ensemencement aérien afin de distribuer efficacement et précisément les graines sur de vastes zones déboisées, contribuant ainsi à la restauration des écosystèmes et favorisant les efforts de reboisement. Les drones sont capables d’agir à des vitesses beaucoup plus rapides que les méthodes traditionnelles et dans des zones trop dangereuses pour les humains, comme les flancs de collines et les mines abandonnées.

Transports et émissions

Les transports sont le deuxième secteur émetteur de carbone au monde, représentant 20 pour cent des émissions mondiales de CO₂, selon Statista. L’Agence internationale de l’énergie rapporte également les émissions des transports ont augmenté à un taux annuel moyen de près de 1,7 % depuis 1990, plus rapidement que tout autre secteur d’utilisation finale. Pour atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050, des moyens innovants de réduire les émissions sont impératifs.

Le plus grand avantage des véhicules sans équipage réside dans les systèmes de propulsion électrique, qui peuvent réduire considérablement les émissions d’échappement. Alimentée en partie par la pandémie, l’industrie des véhicules sans équipage a réalisé des progrès rapides au cours des dernières années. Les améliorations apportées au stockage des batteries et la réduction des coûts ont permis de créer des drones capables de voler sur des distances beaucoup plus longues, tandis que les progrès de l’automatisation et de l’IA ont permis de développer des drones capables de communiquer et de transporter des charges utiles de manière efficace. De nombreux pays travaillent actuellement sur des réglementations régissant l’utilisation des drones et ce n’est qu’une question de temps avant que la technologie des drones puisse contribuer à compenser une partie du trafic de livraison et l’empreinte carbone associée. Cela créera également de nouvelles opportunités permettant aux organisations d’améliorer leur productivité, leur innovation et leur efficacité tout en protégeant la planète.

Les systèmes de transport intelligents intègrent des véhicules sans équipage aux infrastructures existantes, optimisant ainsi les itinéraires, réduisant les temps de trajet et minimisant la consommation d’énergie. Ils facilitent également l’intégration des sources d’énergie renouvelables dans l’infrastructure de recharge des véhicules électriques sans équipage.

Défis et limites

Les principales limites des véhicules sans équipage résident dans la communication, le contrôle et la sécurité, notamment dans les zones reculées. Bien que les entreprises se tournent de plus en plus vers des solutions logicielles pour contrôler à distance les véhicules sans équipage, être capable de maintenir des liens de communication stables et d’empêcher les accès non autorisés et les interférences reste encore un obstacle. Actuellement, Contrôle au sol du cloudalimenté par Navigation avancée, fait partie des très rares solutions capables d’offrir la communication fiable et flexible que l’exploitation multi-véhicules exige de manière cruciale. En tant que plate-forme de gestion de flotte de drones basée sur le cloud, Cloud Ground Control permet des connexions multi-utilisateurs et multi-véhicules sur les réseaux 4G/5G, par opposition aux signaux radio, ce qui est idéal pour communiquer même dans les régions de l’arrière-pays. Grâce au cryptage de bout en bout et à la conformité intégrée, il ajoute également des couches de sécurité supplémentaires au processus de communication.

La plateforme simplifie la gestion de flotte en transformant une myriade de véhicules et de drones en une flotte autonome connectée, permettant aux utilisateurs de les gérer et de les contrôler plus facilement simultanément avec un accès aux données des véhicules en temps réel. Ce faisant, les utilisateurs peuvent faciliter la connectivité entre l’utilisateur final via le navigateur et les véhicules eux-mêmes, offrant ainsi une connaissance totale de la situation.

Améliorez la connaissance de la situation avec Cloud Ground Control

Conclusion

Les véhicules sans équipage ont connu des avancées technologiques significatives ces dernières années. Associées à l’IA et aux nouvelles capacités de la technologie cloud permettant des niveaux élevés de maniabilité, elles deviennent visibles dans de nombreux domaines. Le changement climatique n’est que l’un des nombreux exploits extraordinaires dans lesquels ils jouent un rôle clé.

À propos du contrôle au sol du cloud

Contrôle au sol du cloud (CGC) est une plateforme cloud révolutionnaire de gestion de flotte de drones qui accélère les opérations multi-utilisateurs, multi-véhicules et multi-domaines.

Il permet aux pilotes et aux planificateurs de mission de commander et de contrôler à distance un essaim de véhicules sans équipage dans les airs, sur terre et en mer via un navigateur Web, diffusez des flux vidéo et des télémétries en temps réel, et accédez et gérez facilement les données capturées.

En fournissant une connaissance complète de la situation lors des événements qui se déroulent, la CCG joue un rôle essentiel dans les opérations de recherche et de sauvetage, d’intervention d’urgence et de secours en cas de catastrophe. En continuant à développer les capacités humaines dans diverses missions, CGC annonce une nouvelle ère d’efforts en matière de drones et de robotique.

Pour plus d’informations, visitez www.CloudGroundControl.com

Contenu sponsorisé par Cloud Ground Control

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici