Accueil La cyber-sécurité Appliquer une approche basée sur le renseignement à la cybersécurité ; Surveillance SIEM et dark web

Appliquer une approche basée sur le renseignement à la cybersécurité ; Surveillance SIEM et dark web

0
Appliquer une approche basée sur le renseignement à la cybersécurité ;  Surveillance SIEM et dark web


« L’histoire a démontré à maintes reprises que des forces inférieures peuvent gagner lorsque les dirigeants sont armés de renseignements précis. » – Agence centrale de renseignement ; Le renseignement en guerre

Dans le paysage en constante évolution de la cybersécurité mondiale, les frontières entre le renseignement militaire traditionnel et la cybersécurité sont de plus en plus floues. Au cœur de cette convergence se trouve la science de l’analyse du renseignement, un processus fondamental dans les deux domaines. Il est tout aussi important de reconnaître les indicateurs cibles, qui servent de précurseurs à des activités imminentes, que ce soit sur un champ de bataille ou dans les circuits complexes du cyberespace.

Pour l’organisation moderne, Gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) les systèmes servent de lien entre l’art ancien de la collecte de renseignements et les besoins contemporains de la cybersécurité. Cette fusion est encore enrichie par la surveillance du dark web, une frontière relativement nouvelle dans la collecte d’informations qui permet aux analystes de mieux comprendre le paysage des menaces dans les recoins les plus sombres d’Internet où les cybercriminels exécutent leurs ordres.

Traditionnellement, le renseignement militaire est au cœur de la prise de décision stratégique et tactique. Cela implique des processus complexes de collecte, d’analyse et d’interprétation des données. En bref, il transforme les données omniprésentes en renseignements exploitables. Les types de données utilisés dans l’analyse du renseignement vont des communications radio interceptées aux images satellite et même aux informations recueillies auprès des troupes sur le terrain. Les analystes et les applications passent au crible cette pléthore d’informations pour en extraire des informations exploitables, en scrutant indicateurs cibles-des indices qui signalent l’intention ou l’emplacement de l’ennemi. Par exemple, une accumulation inhabituelle de véhicules dans une zone éloignée pourrait indiquer le stationnement des troupes, servant ainsi d’indicateur de cible. Reconnaître ces signaux est crucial pour une prise de décision éclairée.

De même, en matière de cybersécurité, l’analyse du renseignement constitue l’épine dorsale des stratégies de protection. Ici, la collecte des données est continue et automatisée, grâce aux systèmes SIEM et aux moteurs de corrélation de sécurité. Ces systèmes regroupent les journaux de divers points de terminaison du réseau, générant des alertes basées sur des règles définies qui signalent les anomalies ou les indicateurs connus de compromission. Tout comme les analystes militaires recherchent des signes tels que des mouvements de troupes ou des stocks d’armes, les analystes de cybersécurité examinent les journaux SIEM à la recherche d’indicateurs cibles tels que des tentatives de connexion infructueuses répétées ou des transferts de données anormaux, qui pourraient indiquer une cyber-attaque.

L’enrichissement des ensembles de données SIEM grâce à la surveillance du dark web apporte une nouvelle profondeur à la cybersécurité. Pour les non-initiés, le dark web sert de refuge pour les cybercriminels, offrant un marché pour tout, des outils de piratage aux données volées. Cet espace constitue souvent le premier point de compromission, où les données volées peuvent apparaître à la vente ou où des cyberattaques imminentes peuvent être discutées.

La surveillance du Dark Web implique le suivi de ces forums et marchés criminels à la recherche de mots clés, de menaces ou d’ensembles de données spécifiques liés à une organisation. Les informations glanées sur le dark web fournissent cette couche supplémentaire d’intelligence, permettant une posture de cybersécurité plus proactive. Par exemple, une entreprise peut découvrir sur le dark web que ses identifiants d’utilisateur ou ses listes de clients volés sont vendus. Ce type d’informations est une indication cible spécifique qu’une entreprise a subi une violation de données à un certain niveau.

Les parallèles entre le renseignement militaire et la cybersécurité ne sont pas simplement conceptuels ; ils ont des implications pratiques. Les opérations militaires utilisent souvent des analyses de données en temps réel pour générer des rapports de situation rapides, permettant prise de décision rapide. Dans le même esprit, un système SIEM bien configuré peut offrir une analyse en temps réel des alertes de sécurité générées par les infrastructures matérielles et logicielles. Dans les deux contextes, la rapidité et la précision de l’analyse du renseignement sont cruciales pour obtenir des résultats positifs.

Les organisations qui mettent en œuvre avec succès les deux surveillance du Web sombre et les solutions SIEM devraient en bénéficier de multiples façons. En plus d’augmenter le pool de données à analyser, cela ajoute un élément proactif au domaine généralement réactif de la cybersécurité. Il permet d’anticiper les attaques plutôt que de simplement s’y préparer, offrant ainsi l’avantage stratégique du temps, souvent le facteur le plus crucial dans les deux cas. opérations militaires et de cybersécurité.

En résumé, l’art de la collecte et de l’analyse du renseignement, forgé et affiné au cours de siècles de stratégie militaire, trouve un nouveau champ de bataille dans le domaine de la cybersécurité. Les systèmes SIEM servent de centres opérationnels où ces stratégies éprouvées répondent aux défis uniques posés par l’ère numérique. Enrichi encore par l’avènement de la surveillance du dark web, le système SIEM moderne témoigne du pouvoir synergique de la combinaison de l’ancien et du nouveau. Alors que nous continuons à naviguer dans le paysage changeant des menaces, tant physiques que numériques, l’intégration de ces domaines divers mais interdépendants sera essentielle pour concevoir des mécanismes de défense plus robustes et plus résilients pour l’avenir.

AT&T propose un certain nombre de produits et de solutions de cybersécurité avancés conçus pour aider les entreprises à affronter le paysage difficile des cybermenaces actuelles. Surveillance du Dark Web d’AT&T fournit une solution de surveillance du dark web leader du secteur pour identifier les informations d’identification et d’autres indicateurs cibles d’une violation. De plus, AT&T USM partout, une solution centralisée de surveillance de la sécurité, est essentiellement un SIEM sous stéroïdes. En fournissant des événements et des alertes de sécurité dans un seul écran, USM Anywhere permet aux décideurs de prendre des décisions basées sur des informations exploitables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici